dimanche 30 mars 2014

Page de garde





Tu as mis le doigt dessus, me dit une amie récemment,

Titi, elle est comme toi,

Probable?!

Mais Jorge? me dit-elle!

Soupir, Oui?

Elle t’a déjà invité?

Non! Je m'y suis parfois aventuré... mais jamais je me serai permis de lui adresser le vœux de....!

Elle s’énerve puis règles la note et me quittes, en me laissant son dernier cadeau, quatre prochains chapitres à revoir!

Je baisse les yeux toujours, ni de honte ni de crainte car étymologiquement Jorge, signifie " homme de la terre" donc je regarde toujours mon parterre, en quête!?

Je rentre? Et puis non, je préfère encore piétiner, flâner, avant de rentrer at ta home, l'air ici est plus frais et les gens moins accommodant le matin, je vois parfois de ces" fucking monsters" sur ma route, là-bas au loin : Putain !?!

Chont pas bô mes champs de blait? me dit-elle sans ménagement !

quel style ce pamphlet Lui dis-je?

Stoïque, elle me regarde ?

Désolé, l’amie, j'ai rendez-vous chez mon proctologue!

Ça urge?

Oui, J'en fais la collecte ; Comme ces vieux Britannicus, Obispucette ou la bibliothèque verte de chez FAN de tomette!

Jurassic Park… ? elle me regarde !°

Je file....J'ai du lard sur le feu!

Et je rentre chez Titi, mon ami d’hier et d’aujourd’hui il a une grave maladie,

Celle de l'ennui, celle de l'écran noir ! Tous ces parents sont morts tôt la nuit à l’enfance…

Il me faut mille et une fois lui rappeler mille et une farces ; Attrapes!

Parfois oui parfois non! Et parfois il rit!

Enfin! Aux larmes! Tant mieux!

Moi aussi j'en ris ! On en ri tous les deux !

Une fois suffit à Titi! Pour qu’il se réveille par mille éclats dans ses yeux et ses larmes retenues de l’enfance coulent à flots…

« It’s wonderful life » chantait au fond de mon cœur, mon chanteur préféré de ma tendre adolescence… Lui dis-je

Il n’aime pas!

Tant pis! T’en as d'autres dans ma discothèque....

Que de larmes perlées, je lui ai envoyé à Titi!

Il n'est que refuge!!

Je me replie sur lui, je m’évanouis!

Tchine l’ami!

Lui se replie sur moi, on s'oublie…à la tienne...mon ami!


Jorge R.R
















vendredi 14 mars 2014

Le tatoo à l'oreille.

L'autre jour , j'ai eu une drôle d'émotion, et ce n'est pas la première fois que cela m'arrive. j'ai parcouru tout paris pour trouver ce dont j'avais besoin. Au bout d'une bonne heure de marche, je trouve le magasin. Je prends mes deux lots de carré de papier d'origami, un pour moi pour des tout petits cadeaux à faire et à offrir et un autre que j'offre gracieusement à cet ami dont je vous ai parlé, dans un post précédent pour ces pliages. J'arrive à la caisse pour régler mes achat à  3, 98 n-euros. quand soudain, j'entend le caissier dire devant la clientèle et  à ses collègue de caisse juste en face lui, crier à ceci près "j'ai envie de me faire tatoué l'oreille droite" à l'oreille, tu crois que cela m'irai et que le girlo me diras rien.. l'une d'elles,en face, le regard en coin lui réplique " bin pourquoi pas, le piercing est bien autorisé dans certains endroits". Je me suis souvenu un épisode de ma vie  en 1999, j'ai voulu me faire embaucher pour me promener en mickey et  pendant les répétions d'embauchage, j'ai été confronté à un refus  à cause d'un tatouage de 5X5 cm à l'épaule.Bref. Viens mon tour, je lui tends mes deux lots à 3,98.n-euros, je lui tends un joli billet de 10 n-euros...Je lui dit soudain ; attendez monsieur Je peux vous faire l'appoint, il me reste dans mon petit porte monnaie , 0,02 centimes cela vous arrange -t-il? Il me réponds " d'un non catégorique et froid!Mais sans explication logique? Mais Pourquoi lui dit je ; il me tacle par trois fois parce que si vous me donnez 0,02 centimes sur vos10 euros, je dois vous en rendre 6,06 euros! Interloqué et surpris, je lui explique mes bases " je comprends pas monsieur, mon achat est de 3,98 euros je vous rajoute 0,02 centimes d'euros, sur un billet de 10 euros, vous m'en devez 6 ..ne-euros, non? Par deux fois je lui explique , la clientèle s'en amuse, je deviens cou rouge sang, Lui nie en bloc?! Il refuse mon appoint! Bon" Monsieur" (sans pour autant me fâcher) faites comme bon vous semble".Il me règle, moi toujours rouge sang, je sors avec mon rendu de monnaie à la main, une des caissière rigole, une autre me fait un clin d'œil puis une autre baisse les yeux. je regardes mon rendu de monnaie, je vois mes 6,06 euros dans la main.
à ce rythme là, je devenir riche si à chaque fois cela m'arrive pour des tout petits tout petits achats...je me suis souvenu que ma mère disait toute fière à ses voisins et voisines de palier, mon fils il fait des mates ma tic! Moi, j'ai jamais compris pourquoi ces mêmes voisins n'y comprenais rien à ce que disait ma chère et tendre maman et qui me regardaient souvent de travers.!

                                                                                                                                Jorge.R.R