mercredi 15 mars 2017

Malice tu n'es pas loin du but


Un jour, par un soleil automnal et septentrional quoique je m'égare ;  fraiche et humide  journée pour aller m'oublier une fois de plus dans un vieux cimetière situé au nord-ouest de paris. Au  détour des alentours, dès mon arrivé sur le lieudit, je m'aperçois, d'une vieille tombe au  célèbre nom du  père Fragonard, je m'approche à l'arrêt toujours , comme ça, comme un rituel pour reprendre mon souffle et là je vois deux trois chatons tout chétifs, amaigris par la faim, le froid et la promiscuité des lieux, entichés de vieilles breloques et crottes poussiéreuses de toiles d'araignées. J'ai le cœur serré en les voyant tout(es) les trois chaton (ne)s. J'arme mon  tout premier canon ixus 400 dont je n'ai plus usage et dont il me semble m'en être séparé maladroitement à Vieil ami artiste en devenir pour 150 euros.
salut!
Soudain, et à deux reprises, je vois cette petite chatte qui se plaint de son sort. Je la regarde, elle me fixe de ses petits yeux tout triste et humide. j'ai froid Monsieur, me susurre t-elle dans l'appareil. Je passe immédiatement un coup de fil à cet ami d'hier et d'aujourd'hui à qui l'amitié d'une nouvelle conquête le réjouit. Je me renseigne  autour de moi, qui s'occupe de ces trois petitos chatonos, une dame me sourit et je lui demande poliment de me la garder après sevrage. En retour je lui garde de lui dire que j'ai un vieux  souvenir de boite mon chéri pour l'attente. ; Trois semaines de sevrage seront nécessaire, Monsieur.
Bien, je prends congé, de trois autres clichés.
Je suis revenu les revoir, sa gardienne se porte bien mais sa mère est morte d'une fausse couche et puis dépêchez-vous Monsieur car les vols d'animaux ici sont fréquent. Deux de ses frères ont été dérobés cette nuit; elle vous attend, elle. Moi, je n'attends pas ou plus,  pour ce triple  cadeau. Je file à la maison, une boite à chaussure, et deux trois chiffonnades de tissus colorés de soie pour le transport. 
Vite, je me précipite.
Sur le trajet, et à l'arrivée je l'ai senti  affaiblie et la trouille pâlotte que je la refile à manger à quelqu'un. Peut-être, la pauvre enfant, les chinois ne sont pas loin de le lui dire!
A l'arrivée et avec beaucoup de délicatesse, je lui retire son caca fumant et la baptises de mon vieil appareil.
Clic, elle se blottie enfin et s'oublie.
Chez cet ami, chez lui.
Depuis elle se marre ma malicieuse Alice et moi, je lui ai appris, tard dans la nuit a dansé le kraut-rock  de telle manière qu'elle fais ses premières mécaniques...et depuis d'abord le kraf-berk est devenu son instrument de musique électronique  préféré.
Elle me fais encore des infidélités dès que je reviens chez Mon ami, Attention, elle est toujours en attentes, à la porte , auprès de son lit en son absence et lui arraches parfois quelques larmes de rires et de tendresse.
 Malice a grandit, elle aura 9 ans  en octobre prochain et maintenant depuis peu elle a un nouveau pensionnaire de race différente aux crocs acérés et de sexe opposé, l'une miaule, l'autre l'aboie! Celui-là on l'appellera Lou,(?§°) La Lou, elle est terrible et à la fois jalouse de son vrai premier maitre! Terrifiante et puante, imposé cela à ma malice, l'un la dépose chez elle pendant 15 jours l'autre la reçoit aimablement pendant 12 autres jours. Ma pauvre malice, remets toi au kraut -rock!
Laisse lui se faire ses crocs sur du bip bop à Lou là!
Alléluia ! 

tendre bisous  à toi Ma-lice!

Jorge R.R

dimanche 12 mars 2017

il me revient à la mémoire [épilogue]


 Un jour en pleine nuit d' été, je devais fêter  un double anniversaire de marie jeanne et de Réjine, deux lesbiennes lisboétes partageant frais et domicilié chez deux notaire , chacune ayant comme date d'anniversaire jumelé à la paire d'année distincte mais qui se suivent dans l'ordre. 

vous me suivez, non! c'est par un hasard fabuleux que je croisa pour une fois  le destin de ces deux femmes, l'une plantureuse heureuse et boudeuse l'autre blonde aventureuse et rêveuse dénudé non moins d'un sourire désarmant. 

  Le choix du cadeau fut délicat, pour des lesbiennes adeptes du foulard tricolore et  du smoke-bécot tardif, marie jeanne et Réjine demeurent un mystére qui  souhaitent qu'assombrir en pleine brise d'un vent d'été.

 Je fila en douce chez beau papa lui réclamer un conseil de pape.

 files moi les clef de la cave, beau papa, je dois revoir mes classiques, j'ai   pas idée  d'un cadeau à mes deux sœurs siamoises  du castel berjac!

 beau papa sort de sa léthargie soudaine de regretté retraité et me  souffle à l’oreille tout en décochant une œillade au tableau de l'autel, 

 files leurs des graines à tes cousines?

 De quoi, il te reste encore de ces graines magiques, que tu tient de ton coiffeur hindoue, de retour d'inde?

 non mais prof pompom t'a réclamé la dernière fois que je l'ai croisé au faubourg?

 que me veux encore ce filou , de deuxième zone, je lui ai refilé ces trois DVD!

il souhaite, beau fils que tu te changes son sillon  de platine dont il attends toujours ces 185 grammes à la volée!

 pas le temps beau papa,  t'a pas idée d'un cadeau luxueux a remisé dans mon coffre de vynils ?

  Beau fils la 500 ième apparait d'un scintillant retour de noël 
te souviens du cadeau de belle de belle mère pour ton 8 iéme noël ?

 j'ai eu un flash avec cette œillade sur le  passé, un maxi cadeau entre argent et or dont la devanture scintille en émoi encore en 30 ans d'écoute, que de beaux souvenirs en somme, tard le soir a misé et remisé sur le même sillon en un tour de manivelle, un vrai goût pour le rêve ce noël, un seul  et unique tour et la magie du monde opére pour 365 parcelles à l'année par trimestre impairs.

 bon? 
fiston si tu vois pas,  cherche pas il me reste  une graine pour ta marie jeanne et ta réjine!

 Vraiement! beau papa!

 oui ! tu les cuisines, puis tu leurs demandes, si la graine creuse c'est que l'aiguille files.

 mais dis moi beau fils, marie jeanne et réjine elles font quoi dans la vie?

 Je sais pas beau papa, à part  souffler des vents, et des auvents, elles filent droit devant des vol au vents!

 bon  c'est simple fils

 files leurs des graines et dis leurs de s'en faire des bouchées en soufflets!

 pas drôle, beau papa, j'aime pas siffler des reines!

                                                 Jorge .R.R
                                                       L'Oeil Libre

samedi 11 mars 2017

Trois retenues et une colle à la fin


-mais qu’est qu’il t’arrive chéri, qu’est-ce que tu as t’es tout palot aujourd ‘hui?

-me dit pas qu’au boulot, ils t’ont encore fait des ennuis…Allez dis-moi enfin ?

-Enfin Jeanne chérie tu sais bien que j’ai pris des congés de RTT pour toute cette semaine !

- ah oui j’avais oublié chéri avec tes RTT-congé, j’avais oublié …Alors raconte donc, viens on vas dans la cuisine, je t’es fait des beignets aux crevettes !


Ok, mais je te la fais courte, parce que là elles sont quand même salés ces deux là !!!

-        Tu te rappelles chéri, que j’avais fait pleurer pendant un film hyper drôle et touchant du début à la fin à un crétin hautain qui fait mine d’être un intello-jojo toto bobo qui m’empêchait tout le monde de rigoler et qui se mets au dernier rang pour se la mettre à l’aise les pieds accoudées et en éventails au cinéma, le mercredi à la première séance au matin où l' on offre gracieusement un thé ou un café et une affichette du film du dernier beau comique en date,  hé fiston  tu t’appelles pas Patrick par hasard ?

-        - ah oui je m’en rappelle bien, j’en ai ri aussi dommage que tu ne l’as pas pris en photo ce jour-là cela aurait été un beau souvenir pour mon album photo des sept familles de crêtins !!?Moi je n’en croise jamais des si beaux et jolis que toi en first class !

-        - Alors..

-        Bon tu sais que j’ai perdu mon outil préféré qu’une conne brésilienne colombienne m’as brisé par inadvertance contre un plôt de trottoir bon on n’y reviens plus, s’est fait ça fait mal, on le réparera une fois les traites de la maison faites au cours du mois ...Prochain.

-        Bon alors pour éviter encore de se chamailler et de remettre en place certains crétins de first classs comme tu DIS ...tiens l’autre fois y avait la moquette  du dernier rang au ciné qui fumait dernière moi, bin le vigile a rien pu faire, il l’a laissait faire..

-        -bin pourquoi ?

-        Je ne sais pas j'ai rien entendu j'étais pour la première fois de ma vie au premier rang, jamais vu et entendu chose pareille mais ça sentais le foin, je te dis pas. J'ai cru que c'était tu sais comme l'autre soirée d' un  vieux repassage de la tour infernale en 3D remasterisé avec  de nouvelles retouches en effets spéciaux?

-        un poisson d'avril non ?!!! Comprends rien..Tu veux chéri un petit remontant, je fais aussi pour ce soir comme dessert des beignets à la banane comme ta chère et douce Maman, tu veux un kirtschhh ?

-        Non merci j’ai mon caco-lac !cela donnes de l'énergie , ça fortifie la mémoire ,et ca l 'évite la démoralisation dommage qu'il soit  pas au lait caramélisé!?

-        Bon je t’expliques à la fin d’un spectacle haut en couleurs qui passe à la télé en prime time, je sors pour récupérer mes affaires, tu sais mon sac noir vert pomme qui me sers de sac à provisions en bananes pour le matin tôt à la fraiche, bon je fais la queue , je vois deux pompiers de sécurité , je l’ai salué bien, puis dernière moi, un couple qui me dit c’est la première que je viens ici, vous croyez qu’il y aura encore des places pour demain, je lui réponds je sais pas Monsieur demain j’ai d’autres affaires et puis en sortant de deux trois choses à récupérer et je files chez moi prendre une douche, je me sens tout poisseux.. du coup, pas vous ?

-         Et puis chéri ?

-        Bin j’entame brièvement  la discussion et il me dit j’aimerais bien revenir demain mais je ne sais pas où elle se passe demain cette émission,...

-        Je lui réponds donc, un peu interloqué, Monsieur où voulait vous qu’elle se passe l’émission, vous croyez que le décor avec tous ces micros suspendus en l’air par terre sous nos pieds et ses caméras qui pèsent un âne mort et la taille des châssis de lumières, vous croyez qu’ils vont tous et toutes, femmes ET  enfants compris démontaient ce soir et passez la nuit à remonter pour le lendemain dans un autre Endroit dans un autre vieux hangar d’à côté,.... Je t’assures chérie....j’ai manqué de lui dire de temps en temps s’il ne jouait pas à saute moutons avec sa compagne. Je me suis retenue tu sais chérie comme d'habitude, mais j’ai bien vu qu’il était avec une vieille clock too much to too in dam’ zellle…

-        Il me dit ensuite aux regards de certains, d’à côté, comme de dernière, en avant toute, bin je ne sais pas….. au théâtre par exemple…

-        D’une traite, Je retiens mon souflle hein deux trois, Jeannnnne vite files moi un kirstchhh avec j’ai du chagrin,… !!!!Je lui rétorque m’enfin aux théatres Monsieur, si la pièce fonctionne bien, ils ne vont pas s’amuser à démonter les décors un par un. Ils en ont pour six, sept, douze mois d’affilée voire dix ans. Au plus tard mais c’est rare c’est comme la cage aux oiseaux ai-je pensé …j'ai gardé mon calme et LUI AI  DIT surtout Monsieur, qu’il y a la first, les befores et le afters… et l’aftermind?????!!

-        - et alors et après dis chéri tu as fait quoi?

-         Bin je me suis retenu de lui dire que le dernier tour face aux concerts à bercy que ça finissaient plus tard aussi… mais j'ai mes retenues...tu sais bien cherie?! Et je lui ai tourné le dos discretos et surtout pour pas l'effrayé davantage... Puis soudain, je suis tombé sur une naine sud-africaine, tombé je ne sais où avec une affaire de ticket à l’accueil de  la sécu qui se posait Oui  à la question ,...mais enfin je sais tout ça Monsieur ce que vous m’avez très bien expliqué, je l’appliquerai la prochaine fois à ma voisine m’enfin…. !!!mais ma question est de savoir ce que la sécu faisait des vieux tickets d’accueil, m’a-t-elle dit sur air de flute enfantin à jouer du style au claire de la lune…à 18 sur 20 m’enfin Monsieur, je sais tout ça, vous devenez de me l’expliquer m’enfin…. !!!mais ma question de fin ; ils en font Quoi au juste Monsieur des vieux tickets de l’accueil qu’on récupère à tours de main à l’autre voisin, à l’autre voisine, mais répondEZ moi à la fin, Monsieur j’y comprends rien….

-        chérie, t’es où ?

-        Suis là! Chéri! Dans la salle de bain, je te repasse ta chemise pour demain, et sers toi  vite un Viel armagnac de chez ton ami d’avant, avant-hier et d'aujourd’hui…tu me raconteras la fin pour plus tard!!!

Jorge R.R

lundi 6 mars 2017

Chéri as tu pensé à vacciner le chaton?



Hier soir messieurs dames, j’ai eu un de ces blues mais un vrai ! Un blues trash and white tiens, je me suis pris à réécouter le white and black blues tour on eurovison song contest in nineties et à chanter faux, faut-il le rappeler, la seule chanson qui la nuit ; ces dernières nuits en tout cas qui me sors de ma torpeur, cette chanson de notre regretté Serge Gainsbourg. Celui qui composait des versions de la marseillaise avec un certain non moins célébrissime Bob Marley de mémoire, je vous dit pas et avec certains autres mélodistes aussi prestigieux tombés dans l’oubli pour certains et dans les cœurs d’orfèvres d’artichaut à d’autres passionnés de choux à la crème extrême; d’orchestrations si fluettes aux cors de sirènes, comme au clavecin à quatre mains, en orchestre comme en quatre rues d’ors comme s’il était à nouveau parmi nous ce Grand Serge en osmose direct et total avec l’ailleurs en exemple Dvorak que j’écoute en boucle aujourd’hui aussi !!!La symphonie en question se nomme number eight and nine from the new word ! Serge clopait et chopait en plein milieu d’une nuit étoilé sous les cieux, deux trois quatre mesures et à la force du poignet ou de l’onglet et à croire à tour de reins sur un sein, en faisait un tube pop très saint d’esprit était-il !

…Jeanne aussi, les connait elle par cœur puisque elle aussi a des dessous chic… dans sa commande où elle range ses joujoux et bijoux !!!Mon dieu la dernière fois elle a voulu que je l’accompagne en douce comme ça ni vu ni connu,à l'arrivée, je plaisante avec la vendeuse à l’entrée du magasin, puis l’endors et la refiles à une autre cliente qui surgit in extremis comme par miracle (sisi cela arrives c’est rare mais cela arrives !). Seuls tous les deux ont se prête à choisir, nos soirées câlines et coquines. Je lui achète donc un choix de première loge qui lui va dans la cabine comme une paire de gants  de soie de soirées ou comme une serviette de plage ou de toilette, d’un rouge cendré et cintré, rien que de vous le raconter , j’ai les mois qui filent à tout allure! Bon ,elle, de son coté, me prends un slip de bains bleue outremer avec des bordures de vert émeraude à l’échancrure et aux coutures à l’aine rouge bordeaux vermillon : oui quoi ?!
Comme le vin du saint émilion, voyons Jeanne !!



 J’ai saisi Jeanne, tu sais ; tu souhaites faire  de nos brasses coulées pendant 45 minutes sans arrêt non stop en ligne droite, uniquement se mirer le slip à l'arrêt du cul sous l’eau et raviver l’âme de l’eau…plus on s'habitue à l'eau, tu sais Jeanne, plus on nage en eaux troubles ou limpides , cela dépends de pleins de choses, tu te rappelles ,toi de nos virées au Lavandou, à saint tropez, ou bien à la montagne, à Annecy ou à Doucy?



Bref, Je sais plus où j’en suis moi ...Donc je fais des insomnies régulièrement et je me mets dans le canapé, enroulé de vieux Pancho à mailles écossaises puis je navigue de musique en musique, je me lève pour une infusion pour radoucir ma gorge toujours à l’eucalyptus ou au thym pour une dépuration totale ; la journée en revanche après une sieste de 20 minutes du thé vanillé ou grey uniquement pour mes après-midi ensoleillées au son d’un songe populaire qui passe à la radio…

Jeanne dors, vous savez bien ma douce et jolie infirmière qui portes à bout de bras notre foyer. Moi pendant qu’elle dort à poing fermés, j’ai Les yeux engourdis et les oreilles endimanchés par tant de saouleries quotidiennes et pensées souriantes ou non…

Cela me turlupine depuis le salon, je ne veux pas réveiller Jeanne, car elle se réveille aussi tôt le matin que je me lève tard dans la nuit…Puis je repense à elle ; elle veut de l’essence de vétiver comme par le passé , elle s’en souvient bien de cette essence comme de ces vieux bains douchés au savon bleuté marseillais. On s’est bien mis a reniflé du vétiver à tour de bras dans le magasin comme un menuet d’antan, on l’a inspiré par le nez et expiré finalement dans nos pensées d’amants puis une fois enivrés jusqu'à l'ivraie ! Ensuite,  on s’est pris une glace à la crème aux thés. En silence et lente dégustation chez un vieux épicier… et finalement on n’est rentré à pieds qu’enlacés…Bon je vous le dit maintenant, ce n’est ni la glace aux thés, ni le vétiver au nez, ni mes insomnies assis dans le canapé encore moins ses dessous chic déposés délicatement sur le rebord de la baignoire pour notre bain de minuit avant la before et après la tournée ; mais elle s’est entiché maintenant de vouloir adopter un petit chat.

Me voilà bien maintenant, il faut que je casque mon vieux chapeau crème et que j’aille par vents et marées, trouver un chaton qui veuille bien m’adopter, l’adopter ; que je lui trouve un petit chaton à aimer, à lover, entre nous deux , dans notre lit ou dans notre canapé télé, elle veut un chat, quel genre de chat peut lui faire plaisir à la fin?Un chat angora, siamois , à poil ras, à petit pois.. Je ne sais pas moi!!!

Voilà pourquoi je suis dans tous mes états, je ne dors pas, je ne mange pas mais elle n’est pas dans l’embarras, elle, puisqu’elle dort à cette heure et de temps en temps elle dort dans mes bras,... et son chat de quelle couleur le veut-elle ?
Rouge, cela n’existe pas sauf chez les lapines naines,
 Bleue comme la chevelure de la femme piège de Bilal,
Vert comme l’essence du vétiver... 
Mais quel joli chat lui ferai plaisir pour ces jolies insomnies à elle aussi ?

                                                                                                                                                 Jorge r.r
                                                                                                                                         L'Oeil Libre

vendredi 3 mars 2017

Ronron


                                                   Je cause peu souvent à mon voisinage proche
tout simplement parce que, malgré mes innombrables tentatives de contact, eux peu.
Mais l'autre soir, tout  a basculé. Je revenais de mes courses, je dépose mes victuailles sous le paillasson, j'ouvre ma boîte à lettres ( je n''ai pas deux rimes, ce matin) quand soudain, j'ouvre la porte de l'escalier, et là je vois rouge, non plutôt noir, que rouge
je l'allume!!.
Déjà deux fois que je la repère celle-ci par hasard, en plus!
 Bon la première fois,
 je descendais  en tout et  en boute en train,  et là j'ai été ébahi, un flash, come au ciné, je suis devenu pale mais pale comme  un vieux ....(trois rimes et je reviens). dans ma descente, je la voie là, affalé les jambes à l'air et les bras en croix?
Oui en croix!
En train de faire une sieste à 10 heures du mat!
 La vierge serait donc noire?
Oui il me semble,
 mais pas à Fatima, la gravure vient de chez ma grand-mère et on vient juste de me la voler!!
Je la saisis au vol , elle se réveille, caché derrière sa porte de sortie avec son beau chariot bleue et blanc à roulettes (décidément ces rimes me sont difficiles aujourd'hui)!Je respire et je feins de l'ignorer,
mais Madame,
 comment puis je sortir de ma cage d'escalier si vous me l'obstruer avec votre gros chariot,
 elle me répond alors très surprise et grimaçante
mais teinté d' un certain désarroi humoristique, que j'envisager de changer  mon porte-cigarettes!
Interloqué, je lui retourne sa veste et je lui réponds doucement, je porte la moustache et le bouc, Madame, parce que je la sens bien moi et que c'est mon choix.
Depuis, la femme de ménage est partie
les bras allant!
 Attendons la suite!!    

jeudi 2 mars 2017

Le Mital Gagnant

Allons Momo Bonjour ?
 oui Momo!
 comment ?

 Euh excuse moi Madame Présente!
 Allons Bon, vous prenez petit stylo petite feuilles
 Bon tenez vous prêt

 INSPIRE

 Leçon du jour
 Traduisez moi, la phrase suivante, momo ? 
Oui Momo!

 INSPIRE

allons bon, si les neurones sont au métal ce qu'accéor mital est au métal ?

Momo?
 oui Momo!

 INSPIRE

Allons donc momo, traduisez moi

 INSPIRE
 inspire Moi Madame?

 Déja Madame je ne comprends pas la phrase

 INSPIRE

 allons donc momo, tradouzes

Bon je me tente, si les n'euros sont au mital ce que j'accorde au mital est au mital ?

INSPIRE?

 Toujours pas Momo!

 je vous ai dit
 INSPIRE

j'inspire moi madame

 donc  je me tente une deuxième fois, si les hormones sont au Mistral ce que j'accorde au Mistral est au Mistral Mital ?

Bon Momo, en troisième année de droit, qu'avez vous fait depuis tout ce temps ?
Du Mital, Madame!

 tu vois Jacquelines, c'est là où je vois , 
où je vois je dis bien où
 , où 
je vois que le rattrapage en cours du soir d'atelier de pole emploi 
du samedi soir,
 ça rapporte et
ça parle tellement vrai!

 soupir Jacquelines, 
tellement vrai,

 Jorge R.R
 L'oeil Libre