Retiens la nuit!


-Han chéri, retiens moi, j’en peux plus, je vais faire UN avc ou une attaque cérébrale!

-Retiens moi, je te dit pas , j’en ai pleuré !tu m’a pas vu pleuré dans le salon avec caro…. Dis ? il sont très sympas les copains au Pedro  LE PORTUGAIS et SON Alex , une vrai tombe celui-là, Je ne sais pas ce qu’il lui Trouve ? Il a mangé tous les sorbets FRAMBOISE –CASSIS aux gimgembre à la soirée donné PAR SON PEDRO … et nous Tintin, on s’est fait avoir, mais qu’est ce qu’on a rit, COMME DES VACHES QUI RIT pas vrai chéri… ; ah oui c’est vrai cette blague, je la retiens, tiens!!! Tellement drôle, je vais m’acheter dès lundi un classeur et de mémoire dès qu’ils m’inviteront à une soirée…on dit quoi au juste maintenant,…une after, une before ? Une boum parties…non ?une beetween ?!!Ah ?

-Ah je débarque tu me fais bien de me de me le dire comme ça, à la cantine du self, je dirais aux filles du self…tu sais celles qui sont un peu collés montés. Oui oui c’est ça ces bobo afro baba cool « j’ai été invité par Pedro le portugais du service compta à une beetween parties ? Tu crois qu’elles vont comprendre, qu’elles ne vont pas comprendre autre chose…Bin dans ces cas-là ? Tu sais, je leurs dirai c’est Alex qui me l’a soufflé!

-et toc voilà qui EST  bien vu chérie !

-Han mon dieu, tu peux me déposer sur le canapé et me couler un bain aux sels marins de chez guerrelain jean jacques, Oui ce sont mes cors aux pieds… Regardes moi ça !!!T’as vu la taille de mes  ampoules … elles sont belles hein pas vrai chéri… Des ampoules bien gorgées…Comme ces vieilles palourdes qu’on a…au fait pouaf qu’est-ce que J’ai ri aussi quand la copine portugaise LA Anne Marie de Souza Perreira d’Oliveira Augusta Rodrigua de l’Olivereira Manuela a dit qu’elle faisait cuire du poireaux avec du chorizo, qu’elle truffe celle-là encore cette Anne Marie de Souza Perreira ecetera …des poireaux au chorizo pourquoi pas de la mortadelle à la citronnelle ou à l’aneth ?

- J’ai manqué de lui dire avec ou sans olives noires ? Tiens je vais l’a soufflé celle-ci au chef cuistot Jean René? Lui qui est en concurrence avec l’autre cuistot Jean François de treize heures zéro trois et puis franchement sa cousine saltimbanque artiste plasticienne en études aux beaux-arts Paris 6éme…

-Comment déja ? Elle m’a sorti en buvant son porto Ribeiro un p’tit coup c’est agRéableux hein dites jeanne ? Un petit con aussi ?

- J’ai tout de suite VU  tu penses bien je ne suis pas idiote qu’elle aussi, elle était aussi de la bande à pedor,..  Écoute c’est bien simple…

- Bin écoutes MOI elle n’a pas arrêté de lorgner sur mon corsage en dentelle de soie moirée que tu m’as offert pour nos 15 ans de vie commune!!  Tu sais le bleu vert émeraude qui brille en boite? Tu ne trouves pas cela bizarre ou incongrue pour une fille, la cinquantaine passée?

- NON !

-

-

-

-De quoi ? Elle m’a justement sorti quand j’ai dit que je n’aimais pas toutes ces œuvres de moules de nez en origami, le verre de porto à la main, droit dans les yeux, la bouche en forme de poires … j’ai eu peur? je t’assures !!

- Jeanne? M’a-t-elle dit au creux de l’oreille? Mêmes les boucle d’oreille assorties de mailles de jais que tu m’a offert gracieusement pour la saint valentin cette année, elles ont senties son souffle chaud d’haleine putride imbibé de vieux porto Ribeiro « la critique est facile Jeanne mais le lard est difficile  N’est-il pas vrai JEANNE CHERIE??

- Je vois pas pourquoi elle m’a dit ça justement là où la « grosse »Anne Marie de Souza Pereira ecetera que tu comprendras….de quoi, me suis dit ?! Elle est arrivée avec une valise à la main et dans l’autre main avec une soupière de soupe de poireaux au chorizo ?!!

-

-M’enfin si je te le dit !!!Avec des olives vertes dénoyautées à l’intérieur!!! Un rêve éveillé ou dépareillé ,sais plus où j'en étais moi!!!

-Heureusement qu’il avait le seul hétéro, à cette petite beetween parties, je crois qu’il était heureux dans cette soirée maudite, ils n’ont pas arrêtait de parler fort les thosses et de chanter à tue-tête, parce que justement ils fêtaient les quarante ans de la révolution des œillets…

-Je te dit chéri? révolution ou pas la prochaine fois qu’il l’invite ce José Pediroso, je prends mon classeur à blagounette et je l’envoie aux grosses têtes…Qu’il était drôle quand il a repris du dessert tout en chantant le Marcia Baila des rita mitsoukos au refrain si je m’en rappelle bien«  et quand elle sourit je vois toute ces carries à la petite souris» je ne le savais pas aussi drôle … en même temps c’est la première fois que je le vois …parait qu’il travaille aussi dans notre bâtiment au service archives …Oui c’est lui aussi qui a sorti à caro pendant l’apéro « avec la vache qui rit je ris aussi et avec du jambonneau je vais toujours au trot et je fais mon toujours mon rhô très tôt »!

-POUAFFF !

-Je te dis c’est un farceur celui-là !!!Je te dis s’il n’avait pas était là, on se serait fait "scié comme des pendulettes à coucou m’a-t-il répondul…et je trouve qu’il est plutôt mignon avec son piercing à l’arcade sourcilière droite. Il m’a confié aussi qu’il allait en mettre un autre aussi de l’autre côté ....puis il m’a sortie encore une plus forte que les deux précédentes ? Quand il ira chez sa crémière la prochaine fois m’a-t-il confié il lui dira « cherchez pas Madame la crémière cherchez pas je vous dis« la vache qui rit, elle est juste devant vous et elle vous la meule dans un coin ! ».

-Lui au moins il ne fait pas ces cinquante ans passées pas tassées comme certain(e)s…je trouve, il est encore frais du gardon pour son âge oui.Et pas une ridule au faciès. La classe ! Et pis quel tact, quelle délicatesse avec les femmes il a, et surtout d’un humour grinçant. Je te dis j’ai dû aller dans les toilettes plusieurs fois …Sais pas elles étaient vertes les toilettes ???Bin tu sais avec tous ce porto ? Ces vins du porto…j’ai dû …bin tu sais quoi. HAN …qu’il est bête bin voilà j’avais la tête en fête quoi. TU Piges là…, Avec caro on était hilardes ?

-Hilares.

-AH ?!

-

-

- Non je ne fais pas de l’humour là ?

-Tu vois. Si je voulais faire de l’humour tu vois j’aurais dit à José Pediroso avec amour si vous le voulez et non avec plaisir puisque cela rime uniquement avec désir ?

-T’aurais compris là hein dis ?et tu m’aurais fait une scène comme à l’accoutumée quand t’es poivré torché? Hein après t’aurais pleuré encore et encore sur notre beau parquet que je viens de faire poser par beau papa tata hein dis même pas vrai peut être…Bouth p’tit bout DE CHOUX vas !

-Tiens m’en fous je te le dis quand même…Parce que c’est un chic type quand même…  et tellement fascinant et tiens dans les dents… Voilà pour ta face de pomme-poire belle haleine !belle baleine, tiens POuaf je detins sur CE PAUVRE josé...

-Enfin bref, il nous a même invités au prochain concert des Tokyo hôtel AU popb de bercy?

-VI ! Toi et moi puis caro !!

-Tu dis ?c’est comme les Beatles ?

-

-Ils sont morts ?

-Mais morts de quoi ?
                                                                                                     Jorge R.R

Commentaires

régime de bananes

Au suivant...

Avec ou sans oeuf madame?!

La Blague du couscous

pour 5 euros t'as plus rien Mon fils!

Le soupir du prèbystére!

Trust me replay chérie ?

Concertos pour baïonnettes

Le bénitier du cousin

les voix de ton frère

Exclusif!