Chéri as tu pensé à vacciner le chaton?



Hier soir messieurs dames, j’ai eu un de ces blues mais un vrai ! Un blues trash and white tiens, je me suis pris à réécouter le white and black blues tour on eurovison song contest in nineties et à chanter faux, faut-il le rappeler, la seule chanson qui la nuit ; ces dernières nuits en tout cas qui me sors de ma torpeur, cette chanson de notre regretté Serge Gainsbourg. Celui qui composait des versions de la marseillaise avec un certain non moins célébrissime Bob Marley de mémoire, je vous dit pas et avec certains autres mélodistes aussi prestigieux tombés dans l’oubli pour certains et dans les cœurs d’orfèvres d’artichaut à d’autres passionnés de choux à la crème extrême; d’orchestrations si fluettes aux cors de sirènes, comme au clavecin à quatre mains, en orchestre comme en quatre rues d’ors comme s’il était à nouveau parmi nous ce Grand Serge en osmose direct et total avec l’ailleurs en exemple Dvorak que j’écoute en boucle aujourd’hui aussi !!!La symphonie en question se nomme number eight and nine from the new word ! Serge clopait et chopait en plein milieu d’une nuit étoilé sous les cieux, deux trois quatre mesures et à la force du poignet ou de l’onglet et à croire à tour de reins sur un sein, en faisait un tube pop très saint d’esprit était-il !

…Jeanne aussi, les connait elle par cœur puisque elle aussi a des dessous chic… dans sa commande où elle range ses joujoux et bijoux !!!Mon dieu la dernière fois elle a voulu que je l’accompagne en douce comme ça ni vu ni connu,à l'arrivée, je plaisante avec la vendeuse à l’entrée du magasin, puis l’endors et la refiles à une autre cliente qui surgit in extremis comme par miracle (sisi cela arrives c’est rare mais cela arrives !). Seuls tous les deux ont se prête à choisir, nos soirées câlines et coquines. Je lui achète donc un choix de première loge qui lui va dans la cabine comme une paire de gants  de soie de soirées ou comme une serviette de plage ou de toilette, d’un rouge cendré et cintré, rien que de vous le raconter , j’ai les mois qui filent à tout allure! Bon ,elle, de son coté, me prends un slip de bains bleue outremer avec des bordures de vert émeraude à l’échancrure et aux coutures à l’aine rouge bordeaux vermillon : oui quoi ?!
Comme le vin du saint émilion, voyons Jeanne !!



 J’ai saisi Jeanne, tu sais ; tu souhaites faire  de nos brasses coulées pendant 45 minutes sans arrêt non stop en ligne droite, uniquement se mirer le slip à l'arrêt du cul sous l’eau et raviver l’âme de l’eau…plus on s'habitue à l'eau, tu sais Jeanne, plus on nage en eaux troubles ou limpides , cela dépends de pleins de choses, tu te rappelles ,toi de nos virées au Lavandou, à saint tropez, ou bien à la montagne, à Annecy ou à Doucy?



Bref, Je sais plus où j’en suis moi ...Donc je fais des insomnies régulièrement et je me mets dans le canapé, enroulé de vieux Pancho à mailles écossaises puis je navigue de musique en musique, je me lève pour une infusion pour radoucir ma gorge toujours à l’eucalyptus ou au thym pour une dépuration totale ; la journée en revanche après une sieste de 20 minutes du thé vanillé ou grey uniquement pour mes après-midi ensoleillées au son d’un songe populaire qui passe à la radio…

Jeanne dors, vous savez bien ma douce et jolie infirmière qui portes à bout de bras notre foyer. Moi pendant qu’elle dort à poing fermés, j’ai Les yeux engourdis et les oreilles endimanchés par tant de saouleries quotidiennes et pensées souriantes ou non…

Cela me turlupine depuis le salon, je ne veux pas réveiller Jeanne, car elle se réveille aussi tôt le matin que je me lève tard dans la nuit…Puis je repense à elle ; elle veut de l’essence de vétiver comme par le passé , elle s’en souvient bien de cette essence comme de ces vieux bains douchés au savon bleuté marseillais. On s’est bien mis a reniflé du vétiver à tour de bras dans le magasin comme un menuet d’antan, on l’a inspiré par le nez et expiré finalement dans nos pensées d’amants puis une fois enivrés jusqu'à l'ivraie ! Ensuite,  on s’est pris une glace à la crème aux thés. En silence et lente dégustation chez un vieux épicier… et finalement on n’est rentré à pieds qu’enlacés…Bon je vous le dit maintenant, ce n’est ni la glace aux thés, ni le vétiver au nez, ni mes insomnies assis dans le canapé encore moins ses dessous chic déposés délicatement sur le rebord de la baignoire pour notre bain de minuit avant la before et après la tournée ; mais elle s’est entiché maintenant de vouloir adopter un petit chat.

Me voilà bien maintenant, il faut que je casque mon vieux chapeau crème et que j’aille par vents et marées, trouver un chaton qui veuille bien m’adopter, l’adopter ; que je lui trouve un petit chaton à aimer, à lover, entre nous deux , dans notre lit ou dans notre canapé télé, elle veut un chat, quel genre de chat peut lui faire plaisir à la fin?Un chat angora, siamois , à poil ras, à petit pois.. Je ne sais pas moi!!!

Voilà pourquoi je suis dans tous mes états, je ne dors pas, je ne mange pas mais elle n’est pas dans l’embarras, elle, puisqu’elle dort à cette heure et de temps en temps elle dort dans mes bras,... et son chat de quelle couleur le veut-elle ?
Rouge, cela n’existe pas sauf chez les lapines naines,
 Bleue comme la chevelure de la femme piège de Bilal,
Vert comme l’essence du vétiver... 
Mais quel joli chat lui ferai plaisir pour ces jolies insomnies à elle aussi ?

                                                                                                                                                 Jorge r.r
                                                                                                                                         L'Oeil Libre

Commentaires

régime de bananes

La Blague du couscous