Malice tu n'es pas loin du but


Un jour, par un soleil automnal et septentrional quoique je m'égare ;  fraiche et humide  journée pour aller m'oublier une fois de plus dans un vieux cimetière situé au nord-ouest de paris. Au  détour des alentours, dès mon arrivé sur le lieudit, je m'aperçois, d'une vieille tombe au  célèbre nom du  père Fragonard, je m'approche à l'arrêt toujours , comme ça, comme un rituel pour reprendre mon souffle et là je vois deux trois chatons tout chétifs, amaigris par la faim, le froid et la promiscuité des lieux, entichés de vieilles breloques et crottes poussiéreuses de toiles d'araignées. J'ai le cœur serré en les voyant tout(es) les trois chaton (ne)s. J'arme mon  tout premier canon ixus 400 dont je n'ai plus usage et dont il me semble m'en être séparé maladroitement à Vieil ami artiste en devenir pour 150 euros.
salut!
Soudain, et à deux reprises, je vois cette petite chatte qui se plaint de son sort. Je la regarde, elle me fixe de ses petits yeux tout triste et humide. j'ai froid Monsieur, me susurre t-elle dans l'appareil. Je passe immédiatement un coup de fil à cet ami d'hier et d'aujourd'hui à qui l'amitié d'une nouvelle conquête le réjouit. Je me renseigne  autour de moi, qui s'occupe de ces trois petitos chatonos, une dame me sourit et je lui demande poliment de me la garder après sevrage. En retour je lui garde de lui dire que j'ai un vieux  souvenir de boite mon chéri pour l'attente. ; Trois semaines de sevrage seront nécessaire, Monsieur.
Bien, je prends congé, de trois autres clichés.
Je suis revenu les revoir, sa gardienne se porte bien mais sa mère est morte d'une fausse couche et puis dépêchez-vous Monsieur car les vols d'animaux ici sont fréquent. Deux de ses frères ont été dérobés cette nuit; elle vous attend, elle. Moi, je n'attends pas ou plus,  pour ce triple  cadeau. Je file à la maison, une boite à chaussure, et deux trois chiffonnades de tissus colorés de soie pour le transport. 
Vite, je me précipite.
Sur le trajet, et à l'arrivée je l'ai senti  affaiblie et la trouille pâlotte que je la refile à manger à quelqu'un. Peut-être, la pauvre enfant, les chinois ne sont pas loin de le lui dire!
A l'arrivée et avec beaucoup de délicatesse, je lui retire son caca fumant et la baptises de mon vieil appareil.
Clic, elle se blottie enfin et s'oublie.
Chez cet ami, chez lui.
Depuis elle se marre ma malicieuse Alice et moi, je lui ai appris, tard dans la nuit a dansé le kraut-rock  de telle manière qu'elle fais ses premières mécaniques...et depuis d'abord le kraf-berk est devenu son instrument de musique électronique  préféré.
Elle me fais encore des infidélités dès que je reviens chez Mon ami, Attention, elle est toujours en attentes, à la porte , auprès de son lit en son absence et lui arraches parfois quelques larmes de rires et de tendresse.
 Malice a grandit, elle aura 9 ans  en octobre prochain et maintenant depuis peu elle a un nouveau pensionnaire de race différente aux crocs acérés et de sexe opposé, l'une miaule, l'autre l'aboie! Celui-là on l'appellera Lou,(?§°) La Lou, elle est terrible et à la fois jalouse de son vrai premier maitre! Terrifiante et puante, imposé cela à ma malice, l'un la dépose chez elle pendant 15 jours l'autre la reçoit aimablement pendant 12 autres jours. Ma pauvre malice, remets toi au kraut -rock!
Laisse lui se faire ses crocs sur du bip bop à Lou là!
Alléluia ! 

tendre bisous  à toi Ma-lice!

Jorge R.R

Commentaires

  1. De bonnes images pour cette histoire. Bonne chance avec votre blog Cordialement

    http://creatividadeimaginacinfotosdejosramn.blogspot.com.es/

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

régime de bananes

Concertos pour baïonnettes

La dernière séance

pour 5 euros t'as plus rien Mon fils!

Avec ou sans oeuf madame?!

L a ronde des sabots

Le soupir du prèbystére!

La Blague du couscous

Trust me replay chérie ?

La grosse de la petite commission ?

Pour un flirt avec toi?